Citation 5: CONFUCIUS

Publié le par GoutteCeleste

Ce n'est pas un malheur d'être méconnu des hommes, mais c'est un malheur de les méconnaître.

Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes.
Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé.
Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.


Il faut se garder de trois fautes : parler sans y être invités, ce qui est impertinence ; ne pas parler quand on y est invité, ce qui est de la dissimulation ; parler sans regarder les réactions de l'autre, ce qui est de l'aveuglement.

Quand vous rencontrez un homme vertueux, cherchez à l'égaler.
Quand vous rencontrez un homme dénué de vertu, examinez vos propres manquements.

Le silence est un ami qui ne trahit jamais.

Oublie les injures, n'oublie jamais les bienfaits.

L'homme honorable commence par appliquer ce qu'il veut enseigner ; ensuite, il enseigne.

J'entends et j'oublie.
Je vois et je me souviens.
Je fais et je comprends.


Savoir que l'on sait ce que l'on sait, savoir que l'on ne sait pas ce que l'on ne sait pas, voilà la véritable science.

Lorsqu'on se cogne la tête contre un pot, et que cela sonne creux, ce n'est pas forcément le pot qui est vide...

Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve.

Apprendre sans réfléchir est vain.
Réfléchir sans apprendre est dangereux.


Le problème des hommes, c'est qu'ils négligent leur propre champ pour aller ensemencer celui du voisin.

La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents.

Hélas ! Je n'ai encore vu personne qui aimât la vertu comme on aime la beauté corporelle.

Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence par enlever les petites pierres.

Publié dans Citations

Commenter cet article